Phenomer

Mieux connaître le phytoplancton grâce à vos observations

Vous êtes dans :
Mots-clés : collège, ponant, prélèvements

Les scolaires et Phenomer

Dans le cadre de Phenomer, un partenariat entre l'Ifremer, l'Association Cap vers la Nature et le Collège des Iles du Ponant a vu le jour en 2013. Les élèves de Molène, Ouessant, Sein et Batz, quatre îles appartenant à l'archipel du Ponant ont été parties prenantes pour effectuer des prélèvements d'eau de mer et des observations. 

Prélèvement au filet à plancton à l'île de Sein

Tout au long de l’année 2014, les collégiens, accompagnés de leurs professeurs, sont allés réaliser des prélèvements d’eau de mer près de leurs îles, selon le protocole mis en place par les scientifiques en 2013. Au cours de ces sorties, ils ont également relevés les paramètres environnementaux, tels que la salinité, la température, la direction du vent…

Les objectifs de cette action étaient multiples :

- tout d’abord un objectif scientifique, à savoir échantillonner chaque semaine des masses d’eau que l’on suppose non influencées par les apports continentaux et de les comparer avec les sites côtiers. 

- D’autre part des objectifs pédagogiques, tels que l’observation dans un microscope du phytoplancton et du zooplancton, l’apprentissage par les élèves des techniques de prélèvement, ainsi que des initiations à la méthodologie et à la rigueur scientifiques...En quelque sorte une découverte du travail des chercheurs !

Simone Grass de Cap vers la Nature au collège de l'île de Sein

Au fil de l’année, un certain nombre d’échantillons d’eau de mer ont été prélevés : entre 20 et 30 par île sur l’ensemble de l’année 2014, c’est-à-dire de un à quatre prélèvements par mois.
Les données acquises sont étudiées afin d’effectuer des comparaisons des conditions environnementales dans les quatre îles (température, salinité) et les communautés phytoplanctoniques présentes. Les prélèvements d'eau de mer ont été analysés au laboratoire Dyneco Pelagos Ifremer pour connaître la composition des communautés phytoplanctoniques de chaque échantillon.
L'objectif est aussi de chercher des relations éventuelles entre les paramètres environnementaux et les populations de phytoplancton comptées par les scientifiques à partir des prélèvements d’eau de mer effectués par les collégiens.

Les premières analyses ont été présentées aux collégiens le 15 juin 2015. Elles ont permis de mettre en évidence la diversité des populations de phytoplancton dans les quatre îles, ainsi que l’évolution au cours du temps des populations. La notion de bloom (efflorescences : prolifération importante de microalgues) et les dates où il y en a eus ont été présentées aux collégiens. 
L’accent a aussi été mis sur la surveillance des micro-algues toxiques.

Le Parc Marin d'Iroise contribue également à l'acquisition de ces données sur 2 îles : Molène et Sein.

Les collégiens et le PNMI contribuent ainsi à la collecte de données dans les îles pour répondre à l'objectif scientifique de cette action Phenomer.

Le travail va servir de base à des comparaisons avec des sites plus côtiers, données acquises par le REPHY et de rechercher un potentiel impact des activités anthropiques sur les communautés phytoplanctoniques.

 

Une valorisation artistique du travail scientifique réalisé par les collégiens a été présentée le 2 juin 2015 lors du concours Jeunes reporters à Océanopolis.
Dernière modification le jeudi 20 août 2015